Arret du tabac par l'hypnose :

L’hypnose est une technique efficace dans la prise en charge de l’arrêt du tabac. Le patient, longtemps immobilisé par cette dépendance, prend enfin sa décision. Il perçoit la cigarette comme inutile, étrangère ou comme un bourreau dont il est la victime. La motivation du tabagique doit être personnelle. Si le sujet est poussé à l’arrêt du tabac par son entourage familial ou professionnel, alors, l’échec est probable.

Technique d’hypnose pour arrêter de fumer


L’arrêt du tabac par hypnose repose sur le mécanisme de la suggestion et le concept de l’empreinte. Il existe en chaque fumeur une part qui désire et a toujours désiré se délivrer un jour du tabac. Le thérapeute amplifie cette part, si infime soit-elle. Il donne l’avantage à des pensées et à un discours différents qui redonnent à la personne une sensation de liberté.

Diverses suggestions sont délivrées pendant la séance d’hypnose pour arrêter de fumer. Le patient se saisit de celles qui sont, pour lui, les plus mobilisatrices. Par exemple, l’association tabac-nausées, le plaisir de respirer, le désir de se débarrasser d’un produit toxique, de vaincre une dépendance ou d’être à nouveau présent à son corps.

Il faut 1 séance de coaching et 1 à 2 séances d'hypnose, espacées de 15 jours, pour faire cet accompagnement et voir un vrai changement durable. En général, dès la première séance de coaching, les patients diminuent leur consommation de cigarette, et au bout de la première, ou deuxième séance d'hypnose, ils ont arrêté de fumer.

L’entretien de coaching préalable est indispensable pour évaluer :

  • - les liens de dépendance : gestes, drogue, obsession.
  • - Les motivations
  • - L’environnement familial et professionnel (favorable ou défavorable).
  • - Les éventuelles désintoxications précédentes.
  • - Les risques d’effets secondaires : prise de poids, dépression, anxiété sont les principaux.
On met alors au point les suggestions et la stratégie d’hypnose conduisant à l’arrêt du tabac.

Le thérapeute confie alors au patient des conseils à suivre :

Celui-ci se doit d’être vigilant et de considérer l’arrêt du tabac comme un événement trop important pour le remettre en cause. Toute tentative, même éphémère, de fumer est un danger de rechute, même des années plus tard.

Le patient doit modifier son environnement, jeter cigarettes et briquet, ranger les cendriers, parfumer son habitation, faire en sorte que le monde dans lequel il évolue ressemble bien à un monde non-fumeur.